Réunion panier paysan du 31 janvier

Voici la synthèse de la réunion sur le panier paysan !

Début de la réunion : 18h45

Un petit coup d’œil dans le rétro : Le Panier Paysan est au cœur du projet de la P’tite Fabrique Solidaire qui est née en 2011 autour de deux axes : l’ouverture d’un café associatif et la mise en place d’un panier paysan qui a été et est toujours portée par François. La volonté initiale était d’avoir un engagement solidaire vis-à-vis des producteurs locaux, le Panier Paysan a donc démarré sous la forme d’une AMAP avec comme premiers producteurs, un couple de maraîchers. D’autres types de producteurs (fruits, viandes, pain, etc.) se sont ensuite greffés avec un système de contrats basé sur un engagement mensuel portant sur chaque produit ainsi qu’un règlement à l’avance ou sur place.Le système d’AMAP maraîchère a ensuite été remplacée par un système de commandes en ligne du fait de l’arrivée de nouveaux maraîchers locaux réunis autour de l’association Cœur de Biau.


Comment fonctionne le Panier aujourd’hui ? L’idée à la base du Panier Paysan était d’avoir pour chaque producteur, un membre référent au sein de la P’tite Fabrique, ce qui n’a pas été mis en place du fait d’un manque d’engagement associatif et de la capacité de François à pouvoir gérer tout seul ce niveau de distribution. Le Panier repose en effet toujours sur le travail de François, le référent au sein de la P’tite Fabrique, et dont le rôle est de faire le lien entre les producteurs et les consommateurs.Aujourd’hui, François lance un appel pour être secondé voire déchargé d’une partie de ses missions, mais tient à garder son rôle de référent.
Au niveau du fonctionnement, il y a aujourd’hui deux systèmes parallèles :1. pour les légumes : un système de commande en ligne et gratuit, basé sur cagette.net, et dont la mise en place repose sur des modules de formation Vivéa souscris par les maraîchers. Ce système peut permettre de regrouper d’autres producteurs autour d’un point de dépôt dédié à la P’tite Fabrique Solidaire.2. pour les autres produits : un système de commandes par abonnement sous format papier pour les autres producteurs, géré directement par François.


Que retrouve-t-on comme produits ?   

  • des légumes : association Coeur de Biau (Martin et Paula, Alexis G, Alexis D, Damien, Baptiste, etc)  
  • du pain : Pierre, boulanger sur Chanteix   
  • plein de fromages (en partenariat avec Récoltes Locales) :     fromages GAEC Martinerie // fromagerie Duroux (fromages d’Auvergne) // Fromage » Le cabri des Vergnes »  
  • de la viande :  agneau et bœuf : Sybille // volaille : La ferme de Tausac   
  • des œufs : Fournis actuellement par Pierre en plus du pain
  • du jus de pomme : les Vergers du Chaleix
  • des châtaignes : GAEC Chatelet (amené par Emilie Serre des vergers de Chaleix)
  • de la farine : moulin de Brignac, amené par Emilie Serre des vergers de Chaleix   
  • des lentilles et du quinoa Corrèze : aussi emmené par Emilie Serre
  • des fruits :  fruits rouges : Alvina 

Le Panier comprend également la mise en place de commandes groupées, principalement sur 3 produits : 

  • des pommes, du jus de pommes et bientôt du pétillant : Saint-Yrieix
  • des agrumes (oranges et citrons) : coopérative basée en Espagne
  • du café : produit par la coopérative Puruz

Le Panier en quelques chiffres: Les références sont basées sur le nombre de commandes de légumes :

  • en 2015 : + de 50 
  • en 2018 : 30
  • en 2019 : 15

Le Panier Paysan est aujourd’hui dans une phase de baisse continue du volume de commandes, que ce soit en chiffre d’affaires ou en nombre d’usagers.

Quelles seraient les explications à cette baisse  ?

  • moins de consommateurs « captifs » du fait d’un engagement moindre dû à l’abandon d’un systême d’Amap
  • une complexité du système actuel pour les consommateurs (et les producteurs), qui se situe entre contrats et commandes en ligne
  • des soucis de régularité et de diversité dans l’approvisionnement des commandes de légumes, du fait d’une montée en compétences des maraîchers qu’ils souhaitent progressive
  • un changement global dans les modes de consommations (ex. : baisse de la consommation de viande)
  • un manque de communication et d’animation de cette activité par la P’tite Fabrique
  • une augmentation des offres de distribution de produits bio et locaux sur Uzerche et aux alentours
  • un jour de distribution peut-être pas pertinent

Quelles sont aujourd’hui les contraintes des producteurs ?

  • les maraîchers ne peuvent pas distribuer le vendredi soir   
  • le stockage des légumes n’est pas envisageable  
  • le développement de l’activité des maraîchers se fait de manière progressive pour pouvoir durer dans le temps  
  • le système de commandes est compliqué à gérer pour l’ensemble des producteurs
  • le boulanger ne pouvait pas produire du pain frais le jeudi, mais il fait une nouvelle fournée donc le jeudi le panier est fourni en pain chaud (NOUVEAUTÉ !)

En résumé, quelles sont les problématiques du Panier ?  

  • comment renverser la tendance à la baisse du nombre d’usagers ? 
  • comment améliorer le système de commandes actuel ?
  • comment rendre le fonctionnement du Panier plus collectif et ainsi dégager du temps à François pour mener de nouveaux projets ?
  • comment concilier les attentes des consommateurs avec les contraintes des producteurs ?

Qu’a-t-on décidé jeudi soir ?

  • Mettre en place un sondage questionnant le jour de distribution. Les adhérents consultés sont fortement incités à (re)lire ce document avant de donner leur avis :https://framaforms.org/jour-de-distribution-du-panier-paysan-1549431013
  • La mise en place d’un système de commande en ligne regroupant l’ensemble des producteurs partenaires avec des fonctionnalités type paiement en ligne (ex. cagette.net). Une réunion sera mise en place  entre les producteurs et le CA de la PFS pour évoquer les possibilités d’un système de commande en ligne
  • Une nouvelle communication et de nouvelles animations autour du Panier.À mettre en place par le CA
  • L’insertion d’une Charte Panier Paysan dans la Charte de Bon Fonctionnement de la PFS en cours d’écriture. À écrire par le CA et à faire valider à l’AG du 27 mars. Exemples de critères : soutenir les petits producteurs, production bio et locale, éthique de travail  , adéquation entre les produits proposés et les demandes des consommateurs. Quelles bases ? charte adhérents de Coeur de Biau, pratiques actuelles du Panier (voir avec François)                      

Fin de la réunion : 22H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *